Bienvenue !

Nous sommes des habitants de Pommeuse et de ses environs. Nous avons choisi cet environnement pour son calme, sa sérénité, la beauté des paysages. Nous nous engageons dans l’association ADEVA pour préserver nos choix.

Nous ne voulons pas de nouvelles routes et encore moins de viaducs qui défigurent nos paysages.

Nous ne voulons pas être le dépotoir de l’île de France et recevoir dans des méthaniseurs des boues toxiques pour nos nappes phréatiques ou être empestés par leurs odeurs nauséabondes.

Nous ne voulons pas d’une multitude de zones d’activités qui n’arrivent pas à faire le plein d’entreprises ou de commerces et gâchent des terrains.

Nous voulons préserver notre territoire en améliorant notamment toutes les liaisons douces (voies piétonnes, espaces pour le cyclisme,…).

Les vallées de l’Aubetin et du grand Morin sont d’une grande attractivité pour la banlieue parisienne.  Il y a un grand nombre d’associations cyclistes et de randonnées qui sillonnent nos routes pour apprécier la beauté des paysages.

Vous trouverez sur notre site internet plusieurs thèmes qui nous préoccupent tels que :
La déviation ou contournement de Coulommiers, les méthaniseurs,…

Nous allons ajouter au fur et à mesure des informations, des actualités, des liens sur d’autres sites internet utiles, des comptes-rendus d’autres associations ou instances politiques.

N’hésitez pas à nous rejoindre, vous pouvez adhérer en ligne.

Retrouvez nous également sur Facebook

Actualités

2 mois

ADEVA
Voir sur facebook

2 mois

ADEVA
🟢Nous avons envoyé à 9 candidats, une demande de positionnement concernant des questions environnementales. ✅Parmi eux, 4 candidats nous ont répondu et nous vous avons communiqué leur réponse. Nous les remercions. 🟢🔴⚫️On peut imaginer faute de réponse, que tienne lieu de réponse pour le candidat sortant, cette interview du Président de l'agglomération de Coulommiers, par le Pays Briard, dans laquelle sont repris les arguments flous et fallacieux en faveur du Contournement de Coulommiers, des contre-vérités sur l'avancement du Parc Naturel Régional qui en réalité patauge depuis l'avis d'opportunité de la fin 2019, et une analyse de textepermettrait de décoder le blablabla, les interprétations sur ce que voudrait la population. En réalité de plus en plus d'entre nous veulent la remise en cause du tout-voiture, un travail régulier des élus à tous les niveaux avec la consultation des habitants, qu'on s'attaque aux véritables solutions pour préserver l'environnement, ...Il est plus que temps !!! ... En savoir plusVoir moins
Voir sur facebook

2 mois

ADEVA
... ... En savoir plusVoir moins
Voir sur facebook

2 mois

ADEVA
Partagez un maximum ! Et à bientôt ! ... En savoir plusVoir moins
Voir sur facebook

2 mois

ADEVA
🤔J'apparais ce soir dans l'émission Cash Investigation de ce soir intitulée "Agriculture: où sont passés les milliards de l'Europe ?" - Rendez-vous à 21h05 sur France 2.Hier, le Parlement européen fêtait en grande pompe le soixantième anniversaire de la Politique Agricole Commune (PAC). Depuis soixante années, la PAC perpétue un modèle d'agriculture intensive, destructrice de la biodiversité, du climat et de l'environnement. Cette enveloppe de 387 milliards d'euros (soit 40% du budget de l'UE!) devrait pourtant être un atout crucial pour combattre le réchauffement climatique et l'effondrement de la biodiversité.Mais ce n'est pas tout. Une grande partie des subventions de la PAC aux agriculteurs sont calculées sur base de la surface agricole exploitée. Résultat? La PAC bénéficie surtout aux (très) grandes exploitations: 80% des aides bénéficient à 20% des exploitations agricoles. Pendant que la Politique Agricole Commune gave l'agroindustrie, elle contribue également à la disparition des petites exploitations.Cash Investigation a produit un documentaire exceptionnel qui met en lumière le profond dysfonctionnement de cette politique. J'y ai contribué, pour expliquer comment Andrej Babiš, ancien premier ministre Tchèque, a détourné des millions d'euros d'argent public sous forme d'aides PAC. C'est ce soir à 21:05 sur France 2! ... En savoir plusVoir moins
Voir sur facebook